Le livre du mois : “Chavirer” de Lola LAFON

Le livre du mois : "Chavirer" de Lola LAFON

Publié aux éditions ACTES SUD, ce roman colle parfaitement à l’actualité.

Dans chacun de ses livres, Lola LAFON s’attaque à tous les systèmes de prédation, Nadia COMANECCI la championne de patinage roumaine dans « La petite communiste qui ne souriait jamais » ou Patricia HEARST, la fille du milliardaire américain, dans «  Merci Marie Patty ».

Dans ce nouveau roman, et dans le sillage de toutes les affaires actuellement médiatisées (DUHAMEL, Gabriel MATZNEFF, Me too), elle décrit comment CLEO, treize ans, tombe dans le piège de prédateurs sexuels, piège qui se referme sur elle et dans lequel elle entraîne d’autres collégiennes.

Lola LAFON nous parle de CLEO à deux époques de sa vie.

En 1984, CLEO a treize ans et vit en banlieue parisienne Elle regarde tous les samedis avec ses parents « Champs Elysées » la célèbre émission de Michel DRUCKER . Fascinée par les danseurs, elle fréquente un cours de danse et veut en faire sa profession. C’est alors qu’elle est démarchée à la sortie de son cours par CATHY. Cette grande séductrice lui propose de postuler à une bourse d’études créée par une mystérieuse fondation nommée GALATEE qui soutient les adolescents et qui construit pour eux des projets exceptionnels.

CLEO fascinée par ce personnage qui la comble de cadeaux, qui la flatte, tombe dans le piège qui lui est tendu. Cette fameuse fondation se révèle être un réseau pédophile. CATHY recrute pour des hommes d’âge mur qui attendent leurs proies dans les salons d’un grand hôtel. Les entretiens de sélection dérapent sur un autre terrain.

CLEO sera recalée pour la bourse comme les autres mais sera retenue par Cathy pour sélectionner d’autres candidates. Elle devient à la fois la victime et la complice du système.

On retrouve CLEO aujourd’hui. Elle a 48 ans. Après avoir dansé dans des cabarets, elle a été engagée dans l’émission de Michel DRUCKER. Elle a fait sa vie de femme, d’abord en couple avec sa colocataire puis mariée avec des enfants. Elle essaie d’oublier son passé, ses blessures mais aussi sa culpabilité, jusqu’au jour où la police finit par enquêter sur cette fondation.

Lola LAFON évite une vision manichéenne. L’héroïne est à la fois victime et bourreau. Elle ne s’est pas opposée au système mis en place mais a au contraire entraîné d’autres victimes dans cet enfer. L’écrivain ne tombe jamais dans le voyeurisme et ne fait que suggérer. Le réseau de pédophiles est évoqué mais bien dissimulé derrière un écran de fumée.

Un personnage m’a personnellement subjuguée, c’est celui de CATHY qui a un charme incontestable. Elégante, racée, très sophistiquée, elle exerce un ascendant certain sur les filles qu’elle invite au restaurant et qu’elle comble de cadeaux. CATHY leur parle un langage qui les flatte et dans lequel elles se reconnaissent. C’est un concentré d’élégance et de charme. Lola LAFON crée là, un personnage fascinant à la fois par sa capacité à séduire et par sa perversité.

Ah le parfum de CATHY !!!.

 

Vous voulez réagir ? N’hésitez pas à envoyer votre avis, vos commentaires par mail à

coinlecture@artsetbienetre.org

Ils seront publiés sur le site avec votre accord